DÉCOUVREZ L'ALCHIMISTE EN VOUS.

Jocelyne Choquette, Consultant, coach et entrepreneur, Bien-être et communication. Découvrez et Utilisez tout votre Potentiel. Aujourd'hui,je dis Oui à la Vie !

samedi 07 mars

UN PETIT CHAT SAUVÉ GRÂCE AUX INTERNAUTES

normal_chats_00006

IL YA ENCORE BEAUCOUP DE TRAVAIL SUR LA PLANCHE !

UN PETIT CHAT SAUVÉ GRÂCE AUX INTERNAUTES
Anne Brière sur sympatico.ca

2009-03-04

Ce n'est pas la première fois qu'on trouve sur Internet une vidéo montrant de la violence physique envers un animal, mais c'est la première fois que des internautes unissent leurs efforts et réussissent à faire arrêter le tortionnaire !

Tout a commencé le jour de la Saint-Valentin. Un internaute utilisant le pseudonyme « glennspam1 » poste une vidéo intitulée « PattyCatPattyCat ». Le clip montre un jeune garçon qui porte une cagoule noire et un bas de pyjamas et qui déclare que le sujet d'aujourd'hui sera la violence envers les animaux (animal abuse). Il tient un petit chat gris par le cou et déclare que le chaton sera son sujet d'étude. Pendant ce temps, un comparse, qu'on ne voit jamais, tient la caméra et l'encourage en riant. La vidéo dure plusieurs minutes pendant lesquelles le garçon lance le chat un peu partout, le frappe, le vaporise d'un liquide indéterminé tout en criant « Je te hais et tu me hais ! ». Le chat, littéralement terrorisé, hurle de terreur et de douleur tout en essayant de s'échapper, mais plus le chat hurle, plus le garçon est déchaîné.

Une deuxième vidéo du même acabit se retrouve bientôt sur le web dans lequel le même garçon explique à la caméra que « le test d'aujourd'hui est l'initiation d'un enfant qui s'appelle Dusty, qui est en fait un chat et que donc, techniquement, ce n'est pas de la cruauté envers les animaux ».

Les internautes qui visionnent ces vidéos sont dévastés et dénoncent les clips aux responsables de Youtube, mais pour plusieurs d'entre eux la dénonciation, et même le retrait éventuel des vidéos - qui ne surviendra que plusieurs jours plus tard - ce n'est pas suffisant. Ils se mettent à fouiller partout sur Internet à la recherche d'indices pouvant mener à la découverte de l'identité du jeune tortionnaire et par le fait même à la libération du pauvre chat. Ces cyberdétectives se rendent sur différents sites populaires, comme Reddit, Digg, Facebook et Myspace, d'autres diffusent des messages sur Youtube. La quête est fructueuse en un sens : en peu de temps se crée une liste de plusieurs suspects possibles, sans pourtant qu'on puisse déterminer avec certitude si l'un de ces suspects est vraiment le responsable de ces atrocités.

La première information utile provient d'un commentaire trouvé sur l'un des comptes Youtube de « glennspam1 » à partir duquel on parvient à déduire que le nom de glennspam1 est Mike Glenn. L'information se propage et l'enquête repart un peu dans tous les sens. Certains internautes affirment que le garçon habite en Angleterre, d'autres parviennent à examiner les comptes de ses « amis » sur Youtube et sur d'autres sites. C'est alors qu'un internaute découvre que le pseudo « glennspam1 » existe aussi sur un autre site de vidéos et qu'à ce pseudo est associé un code postal !

À partir de ce code postal, les internautes retracent un dénommé Glenn dans la ville de Lawton, dans l'Oklahoma. Des recherches plus poussées dénichent le nom de Kenny Glenn sur des comptes Myspace et Facebook. C'est alors que l'un des internautes détectives télécharge une image provenant du profil de Kenny Glenn sur Facebook et la compare à une capture d'écran tirée de l'une des vidéos postées par « glennspam1 ». Il compare la chambre que l'on distingue dans la photo du profil et celle que l'on aperçoit dans les vidéos et s'aperçoit que c'est la même chambre.

Une recherche encore plus approfondie permet de trouver un numéro de sécurité sociale, puis des adresses et des numéros de téléphone, dont celui de la mère de Kenny Glenn, qui confirme qu'elle a bien un fils de 14 ans qui s'appelle Kenny et qu'il a un chat appelé Dusty. Dès ce moment, la police entre en jeu et ce n'est plus qu'une question de temps avant qu'elle réussisse à trouver le domicile du jeune homme. Pendant l'enquête, une troisième vidéo est découverte. Cette fois la victime n'est plus Dusty, le petit chat gris maltraité dans les deux premières vidéos, mais Patches, un petit chat noir et blanc qui, apprend-on, appartient au même adolescent.

L'enquête démontre par la suite que le caméraman invisible sur les vidéos n'est nul autre Weston Glenn, 16 ans, le frère de Kenny. Les deux adolescents ont été arrêtés, les chats se sont vite retrouvés chez un vétérinaire et ne retourneront jamais chez les Glenn, a promis le sheriff de la région.

Quant aux deux tortionnaires, le procureur général a décidé qu'ils retourneraient chez leurs parents et qu'il n'y aurait aucune charge retenue contre eux jusqu'à leur majorité. À peine devront-ils s'acquitter de travaux communautaires et passer une évaluation de leur état psychologique lorsqu'ils auront 18 ans... Une punition si douce a-t-elle un lien avec le fait que le père des deux ados, un riche pétrolier, est un homme très influent dans la petite ville de Lawton ? C'est du moins la rumeur qui court...

Je vous souhaite une excellente journée !

JOCELYNE CHOQUETTE

204_les_petits_chats


Commentaires

    Pfffft

    Ils méritent des claques et des coups de pied au cul !
    Ca me déglingue qu'on laisse ces gamins en liberté avec une tite réprimande. S'il s'était agit de gamins du bronx, ils auraient été zigouillés en moins de deux !
    Enfin, le principal c'est que ces chatons aient été sauvés de la barbarie de deux ados "désoeuvrés".
    @+
    SoAz

    Posté par SoAz Koukoutic, jeudi 05 mars à 15:04
  • Je l'avais lu en effet et suis restée abasourdie!

    Posté par Tachka, jeudi 05 mars à 15:06
  • Eh oui !

    De vrais petits fascistes en herbes ! Moi, ce qui me fascine, c'est cette solidarité, cette chaîne humaine afin de sauver ces deux petites créatures. Cela donne espoir !

    Posté par Jocelyne53, jeudi 05 mars à 16:03
  • Verte de rage

    Comportement ignoble, indescriptible, heureusement que je n'ai pas ces deux ados sous la main arghhhhh!
    Heureusement que les gens sont solidaires, pour qu'on ne voit plus ces comportements immondes!
    Mais y'a du boulot!

    Posté par IDEAUXMOTS, jeudi 05 mars à 17:43
  • merci!

    faut diffuser pour que d'autres aient peur.......Ln

    ah si on pouvait avoir la même chose contre les pédophiles......

    Posté par LN, jeudi 05 mars à 18:59
  • C'est vrai !

    Il faut dénoncer, c'est pourquoi je ne limite pas mon blog seulement à la croissance personnelle. Concernant les pédophiles, ceux-ci se cachent beaucoup plus et ont des sites avec codes secrets. Donc... si vous connaissez des trucs pour les traquer....

    Posté par Jocelyne53, jeudi 05 mars à 19:07
  • x'est horrible

    bonsoir
    quelle honte,mais quelle honte!!j'espere que les parents sauront punir leurs ignobles gamins ,j'arrive pas a croire quel force du mal est parfois dans le coeur de l'humain
    M'enfin,ils ont étés trouvés,mais en attendant,quelle barbarie

    Posté par edelweiss, vendredi 06 mars à 17:49
  • La cruauté envers les animaux mène tout droit à la barbarie envers les plus faibles.
    Une chance quand même pour ces chatons

    Posté par Hauteclaire, jeudi 12 mars à 09:23

Poster un commentaire